AMBASSADE DE CÔTE D’IVOIRE A VIENNE
 Abidjan :
 Vienna :
EN | FR | DE

Alors que le parti Fidesz, parti politique de Viktor Orbán, Premier ministre hongrois, est menacé par une suspension de la fraction conservatrice européenne, Fraktion der Europäischen Volkspartei (EVP), dont fait également le parti conservateur autrichien (ÖVP), parti du Chancelier fédéral autrichien, Sebastian Kurz, le numéro 2 du gouvernement autrchien, le Vice-Chancelier Heinz-Christian Strache (Président du parti autrichien d’extrême droite – FPÖ), a proposé une alliance politique à Viktor Orbán. Heinz-Christian Strache a explicitement posté un message sur sa page Facebook à l’attention du Premier Ministre hongrois : « J’invite le Premier Ministre hongrois et son parti Fidesz à une future collaboration afin de former une fraction européenne commune ». Le parti politique de Heinz-Christian Strache, FPÖ, fait actuellement parti de la fraction européenne d’extrême droite dénommée Europe des Nations et de la Liberté dont fait parti le Front Populaire de Marine Le Pen (FN) et Lega de Matteo Salvinis.

Heinz-Christian Strache ne comprend pas du tout la position de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (Christlich Demokratische Deutschlands – CDU) qui souhaite sanctionner le gouvernement hongrois au niveau de l’Union européenne pour des discordances au niveau des principes sur l’Etat de droit. Pour le Vice-Chancelier autrichien, les efforts faits par Othmar Karas, député européen et chef de la délégation du ÖVP au Parlement européen, pour éjecter le parti de Viktor Orbán de la Fraction conservatrice européenne n’ont pas de fondements. Dans le même temps, le Chancelier fédéral autrichien, Sebastian Kurz a annoncé prendre ses distances avec Viktor Orbàn. Il a également indiqué que demain la fraction du FPÖ engagera une procédure contre la Hongrie auprès du Parlement européen, pour entorse à l’article 7 et pour un retrait du parti Fidesz de la fraction européenne conservatrice.

On espère que cette divergence d’opinion entre les deux hommes forts autrichiens n’entachera pas la Présidence autrichienne du Conseil de l’Union européenne et surtout ne créera pas un froid latent entre les deux partis. Auquel cas, cela rendra difficile la cohabitation au niveau du gouvernement.

https://derstandard.at/2000087096874/Strache-will-mit-Orban-zusammenarbeiten

Social Media

Latest News

  • Qui sera le successeur de Christian Kern ?
    Vienne - 19.09.2018 - C’est officiel. Christian Kern, ancien Chancelier fédéral ....Know more
  • Hubert Keyl est obligé de renoncer au poste de juge du Tribunal administratif fédéral
    Vienne - 18.09.2018 - Après de vives critiques venant de toutes parts, Hubert Keyl, candidat ....Know more
  • Sommet européen à Salzburg
    Vienne - 18.09.2018 - Chaque jeudi, les habitants de la ville de Salzburg ont l’habitude de se ....Know more
  • Présentation de la nouvelle réforme des Caisses d’assurance sociale
    Vienne - 14.09.2018 - La réforme des Caisses d’assurance sociale ne date pas d’hi ....Know more
  • Dernière tentative du parti autrichien d’extrême droite contre le mariage pour tous
    Vienne - 13.09.2018 - A l’issue de leur congrès tenu les 10-11 septembre 2018, le parti ....Know more
  • Nulla tristique ultrices purus vel egestas. Nam tortor metus, accumsan in tincidunt a, aliquam vitae diam. 25 October 2012
  • Nulla tristique ultrices purus vel egestas. Nam tortor metus, accumsan in tincidunt a, aliquam vitae diam. 28 October 2012