AMBASSADE DE CÔTE D’IVOIRE A VIENNE
 Abidjan :
 Vienna :
EN | FR | DE

Vienne - 06.08.2018 - Ulrike Lunacek, ancienne Présidente du parti écologiste autrichien (die Grünen), est depuis l’automne 2017 « à la retraite ». Après l’échec cuisant de son parti politique aux élections législatives, elle s’est retirée de la vie politique. Elle a même renoncé à son poste de Vice-Présidente au Parlement européen.

Depuis lors, elle a écrit un livre, avec le soutien de son ancien chargé de presse, sur les huit ans passés au Parlement européen en tant que rapporteure pour le Kosovo. Elle a aussi été professeure invitée à l’Institut des Sciences Humaines à Vienne. Au cours des prochaines semaines, elle se rendra au nord de l’Irak, à Ebril, invitée à participer à un séminaire sur les travaux parlementaires pour les nouveaux députés femmes élues. Aussi elle a accepté de devenir ambassadrice pour l’alliance autrichienne des Organisations de lutte contre les violences faites aux femmes pour le projet intitulé « Une vie sans violence ». Elle voit toutes ces opportunités comme « des défis positifs à relever pour le bien de la société ».

Ulrike Lunacek n’hésite pas à critiquer le gouvernement et surtout sa double politique européenne. Elle regrette qu’en Autriche seul 45% de la population soient Pro-Union européenne. Mais en même temps, cela ne l’étonne pas : « Quand un gouvernement en fonction est pro européen sur les papiers mais fait tout le contraire en réalité, cela ne peut pas fonctionner ». Elle se réfère automatiquement aux déclarations plus que déplacées de Harald Vilimsky, chef de délégation du parti autrichien d’extrême droite (FPÖ) auprès de l’Union européenne, au sujet de  Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne.

Ulrike Lunacek continue en disant que le gouvernement créé un sérieux clivage au sein de la société autrichienne actuellement. Il utilise les immigrés et les demandeurs d’asile comme bouc émissaire au lieu de faire une introspection et de reconnaître ses erreurs. Le fait de rapatrier des jeunes immigrés ou demandeurs d’asile intégrés dans la société autrichienne, en cours de formation professionnelle (apprentissage, CAP, BEP,…) est pour elle complètement absurde et improductif. Cela ne fait qu’accentuer le fossé déjà existant au sein de la société autrichienne.

Malgré tout, elle n’exclue pas une collaboration avec le parti chrétien conservateur autrichien (ÖVP) au Tyrol et à Salzburg, si et seulement si la branche Türkis (branche créée par l’actuel Chancelier fédéral, Sebastian Kurz) n’est pas partie prenante et si « les positions du parti écologiste autrichien (die Grünen) en matière de Droits de l’Homme, d’affaires sociales et d’environnement sont appliquées ».

Source:

https://kurier.at/politik/inland/lunacek-die-bundesregierung-spaltet-die-gesellschaft/400081514

Social Media

Latest News

  • 70 Turcs viennent de perdre leur nationalité autrichienne
    Vienne - 08.08.2018 - Le parti autrichien d’extrême droite (FPÖ) avait fait de son ....Know more
  • Lunacek critique la politique migratoire du gouvernement
    Vienne - 06.08.2018 - Ulrike Lunacek, ancienne Présidente du parti écologiste autrichi ....Know more
  • Plainte déposée contre le gouvernement
    Vienne - 06.08.2018 - Alexander Biach, directeur de l’association faîtière des Ca ....Know more
  • Toujours moins de volontaires pour l’armée
    Vienne - 03.08.2018 - Depuis dix ans, l’armée autrichienne constate, impuissante, que l ....Know more
  • Les enfants et jeunes demandeurs d’asile dans une situation de plus en plus précaire
    Vienne - 03.08.2018 - Andrea Holz-Dahrenstaedt, jeune avocate de la région de Salzburg, a ouv ....Know more
  • Nulla tristique ultrices purus vel egestas. Nam tortor metus, accumsan in tincidunt a, aliquam vitae diam. 25 October 2012
  • Nulla tristique ultrices purus vel egestas. Nam tortor metus, accumsan in tincidunt a, aliquam vitae diam. 28 October 2012