AMBASSADE DE CÔTE D’IVOIRE A VIENNE
 Abidjan :
 Vienna :
EN | FR | DE

Vienne - 03.08.2018 - Andrea Holz-Dahrenstaedt, jeune avocate de la région de Salzburg, a ouvertement critiqué la position du gouvernement face aux efforts entrepris pas les enfants et jeunes demandeurs d’asile. Elle déplore que leurs efforts d’intégration ne soient pas reconnus lors de leur procédure de demande d’asile. Ces jeunes et enfants sont en permanence dans la peur d’être rapatriés chez eux.

Ainsi, hier les jeunes avocats du parquet de toutes les régions de l’Autriche ont fait entendre leur mécontentement dans une lettre ouverte face à cette politique d’immigration drastique mise en place par le gouvernement actuel.

Sous l’ancien gouvernement, composé du parti socio-démocrate autrichien (SPÖ) et le parti chrétien conservateur autrichien (ÖVP), les efforts d’intégration des jeunes et des enfants en situation de demande d’asile pouvaient être pris en compte au moment de statuer sur leur dossier. Aujourd’hui, avec le gouvernement droite-extrême droite, parti chrétien conservateur autrichien et parti autrichien d’extrême droite (FPÖ), ces efforts ne servent plus à rien. Les avocats se rendent compte que les lois appliquées sont de plus en plus dures et strictes. La marge de manœuvre se réduit également. Les dossiers de ces personnes concernées deviennent extrêmement compliqués.

Un exemple concret, deux jeunes adolescentes irakiennes qui sont à la fin de leur formation professionnelle, l’une dans une école d’infirmière et l’autre dans une école de tourisme, vont devoir être rapatriées dans leur pays. Malgré qu’elles se soient bien intégrées dans la société autrichienne et qu’elles aient adopté la majeure partie des valeurs et principes autrichiens, elles ont reçu un avis de reconduite à la frontière.

Andrea Holz-Dahrenstaedt explique aussi la situation de ces 100 jeunes mineurs intégrés dans un projet social de parrainage. Les parrains et marraines ainsi que les jeunes mineurs se retrouvent dans des situations désespérées et déchirantes quand vient le moment du retour à la frontière. Les autorités autrichiennes attendent qu’ils atteignent l’âge de la majorité (18 ans) pour leur signifier que leurs dossiers ont été rejetés.

Cette situation est de plus en plus insupportable pour les avocats, pour les parrains et les marraines, pour les assistants sociaux mais surtout et avant tout pour les enfants et jeunes qui ne demandent qu’à vivre dans un pays en sécurité.

Source:

https://diepresse.com/home/innenpolitik/5474419/Jugendliche-leben-unter-Damoklesschwert-der-Abschiebung

Social Media

Latest News

  • 70 Turcs viennent de perdre leur nationalité autrichienne
    Vienne - 08.08.2018 - Le parti autrichien d’extrême droite (FPÖ) avait fait de son ....Know more
  • Lunacek critique la politique migratoire du gouvernement
    Vienne - 06.08.2018 - Ulrike Lunacek, ancienne Présidente du parti écologiste autrichi ....Know more
  • Plainte déposée contre le gouvernement
    Vienne - 06.08.2018 - Alexander Biach, directeur de l’association faîtière des Ca ....Know more
  • Toujours moins de volontaires pour l’armée
    Vienne - 03.08.2018 - Depuis dix ans, l’armée autrichienne constate, impuissante, que l ....Know more
  • Les enfants et jeunes demandeurs d’asile dans une situation de plus en plus précaire
    Vienne - 03.08.2018 - Andrea Holz-Dahrenstaedt, jeune avocate de la région de Salzburg, a ouv ....Know more
  • Nulla tristique ultrices purus vel egestas. Nam tortor metus, accumsan in tincidunt a, aliquam vitae diam. 25 October 2012
  • Nulla tristique ultrices purus vel egestas. Nam tortor metus, accumsan in tincidunt a, aliquam vitae diam. 28 October 2012