AMBASSADE DE CÔTE D’IVOIRE A VIENNE
 Abidjan :
 Vienna :
EN | FR | DE

Vienne - 25.06.2018 - Hier soir, lors d’une interview à la chaîne nationale autrichienne, ORF, le Vice-Chancelier autrichien, Heinz-Christian Strache, a déclaré que les discordes au sujet des réfugiés fragilisent fortement la position de la Chancelière allemande, Angela Merkel. Le mécontentement de la population allemande à ce sujet se fait de plus en plus sentir et si cela continue sur cette lancée, Heinz-Christian Strache estime que cela pourrait être la fin politique de la Chancelière allemande.

Le Vice-Chancelier autrichien n’a pas omis de rappeler que nombreux sont les Européens qui adhèrent à la position de son parti, le parti autrichien d’extrême droite (FPÖ), concernant le nombre grandissant des migrants et réfugiés arrivant sur le territoire européen. LA position du FPÖ est claire : empêcher l’entrée des migrants et des réfugies dans l’espace Schengen et pour ce faire, il est prêt à fermer complètement les frontières.

Heinz-Christian Strache est soutenu par le ministre fédéral allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, qui depuis plusieurs semaines surfe sur la même vague. Il souhaiterait changer l’orientation de la politique européenne actuelle qui a été, à ses yeux, une grave erreur de jugement de la Chancelière allemande, Angela Merkel.

Horst Seehofer, ministre fédéral allemand de l’Intérieur, va même plus loin : il souhaiterait pouvoir interdire l’accès à l’Allemagne des migrants ayant déjà été enregistrés dans un autres pays européen. A cela, Heinz-Christian Strache réplique que si l’Allemagne met cette pratique en marche, « l’Autriche se verra obligée de faire de même afin de protéger ses frontières ». Ceci engendrait un effet domino et amènera tous les pays de l’espace Schengen à fermer leurs frontières. Si cela arrive, une énorme pression tomberait sur les Chef d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne.

Heinz-Christian Strache propose dans le même temps de mettre en place des camps de réfugiés et de migrants à la frontière du territoire de l’Union européenne. Il rappelle également que des militaires autrichiens sont déjà positionnés à la frontière entre l’Autriche et la Slovénie et affirme qu’il en sera de même à la frontière italienne. Ces déclarations font suite à sa position ouvertement défendue, lors du sommet qui a eu lieu ce dimanche, sur son refus de répartir les réfugiés et migrants dans différents pays de l’Union européenne au lieu de les laisser à la charge de l’Italie ou de la Grèce. Son argument est que même si un pays décide d’accueillir des réfugiés et/ou des migrants, rien ne dit que ces derniers resteront dans le pays. Il indique que la plupart des migrants visent les mêmes pays de l’Union européenne et donc certain pays se verront « envahis » alors que d’autres ne seront pas « inquiétés ».

Source:

https://diepresse.com/home/innenpolitik/5452910/Strache_Asylstreit-koennte-politisches-Ende-Merkels-bringen

Social Media

Latest News

  • Le Vice-Chancelier autrichien contre la Chancelière allemande
    Vienne - 25.06.2018 - Hier soir, lors d’une interview à la chaîne nationale autri ....Know more
  • Les Turcs vivant en Autriche ont largement plébiscité le Président Erdogan
    Vienne - 25.06.2018 - Selon la commission électorale, le Président sortant Recep Tayyi ....Know more
  • Fortes intempéries en Autriche
    Vienne - 13.06.2018 - Aux vues des conséquences désastreuses des intempéries de ....Know more
  • Revirement de situation au sein de la liste Pilz
    Vienne - 13.06.2018 - Peter Pilz est connu pour faire beaucoup de bruit. Ceci s’est confirm&ea ....Know more
  • Fermeture de plusieurs mosquées en Autriche
    Vienne - 12.06.2018 - Au cours de la semaine dernière, le gouvernement de droite-extrêm ....Know more
  • Nulla tristique ultrices purus vel egestas. Nam tortor metus, accumsan in tincidunt a, aliquam vitae diam. 25 October 2012
  • Nulla tristique ultrices purus vel egestas. Nam tortor metus, accumsan in tincidunt a, aliquam vitae diam. 28 October 2012